Retour au sommaire

Le chevalier d'or

Le chevalier Block, dans son armure d’or
Baisse la visière de son heaume de spationaute
Puis pénètre dans le château
Monture à bride, il en explore les couloirs de marbre fêlé,
Les escaliers qui mènent à d’autres encore,
Interminables.

Le château est vide, rend de l’écho,
Comme une odeur de salpêtre, d’une pièce à l’autre.
L’armure du chevalier aux pièces d’or qui choquent cymbales, de salle en salle via corridors interminables.
Le chevalier Block grimpe imperturbable, et son cheval qui renifle sans renâcle
Comme un chien fidèle dans les plus étroits colimaçons, les conduits du château fort.

La vieille avait dit ce château,
Personne n’en était jamais revenu
Il n’était pas le premier, mais où étaient-ils donc ?

Plusieurs jours le chevalier d’or navigue dans de larges couloirs d’apparats,
Au pas sur Épone, il dort, Au plafond les panneaux de bois exhibent les morts illustres, ils étaient là sans doute.

Les saisons passent, d’un désert à l’autre. Vient l’automne et son tapis de feuilles dorées
En hiver le château se remplit de neige,
Au printemps de rares fleurs rouges se nichent dans les lézardes
L’été brûlant.

Le vent passe dans les conduits. Le château respire, il semble se plaindre
Comme une vieille femme emprisonnée.
Le chevalier Block continue d’aller, dans une autre pièce, toujours la même
Qui s’étire.

Son armure ne rend plus le même son pur, les pièces d’or se sont détachées,
Dispersées sur les marches du château.
Les parois lui semblent parfois transparentes, le chevalier ne bouge plus, c’est le château qui tangue, les escaliers qui le mènent,
Comme un courant,
Par la bride.

« En haut, c’est en haut qu’ils doivent être »,
Le chevalier Block avait compris,
Son armure élimée, déchirée
Cotte de maille et tricot de peau
La transparence trouée des vieux lins,

La rosse continue de faire un pas puis l’autre,
S’érode elle-aussi,
Ils ne cesseront jamais d’avancer, de se laisser tomber,
Porter,
Comme un caillou qui tombe
Et se laisse polir.

La mort du chevalier d’or.

ZizIi